Tous les matins…

Charles Pennequin

tous les matins
je me lève
je suis mort de rire
tous les matins
et comme ce matin par exemple
où là je me suis levé plié en quatre
tellement c’était marrant
et c’est tous les matins comme ça
crever de rire en se levant
ce matin par exemple, je me lève : paf
bidonné
tellement c’est drôle
c’est super marrant
et tous les jours, tous les matins comme ça :
le fou rire et c’est parti
mais j’en peux plus parfois
je peux rien faire d’autre
que me fendre la pipe
ça use
ça use vraiment de se marrer tous les matins

Charles Pennequin

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.