Triolet cruel

Claudine Helft

Dieu seul à l’heure de ma mort
Saura si j’eus raison ou tort ;
Le jour où tu fis mon destin
Tu me crus faible mais toi, fort.

Dieu seul à l’heure de ma mort
Saura si j’eus raison ou tort
Car je m’enfuis, un clair matin
Où j’étais faible mais lui, fort.

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.