Trouver Hortense, journal de lecture à la lettre des Illuminations

Auteur : Pierre Le Pillouër

Trouver Hortense, journal de lecture à la lettre des Illuminations

En 1994, Pierre Le Pillouër a cru entendre la voix d’Arthur Rimbaud, mais bien peu l’ont cru. Depuis, son journal de lecture a crû et 14 ans après, il faut bien qu’il sorte du Bois où il a failli se perdre. Avec plus de question encore, dont celles sans réponse qu’il s’est posées sur sa folle entreprise, augmentant sans fin l’épaisseur des mots qu’il voulait rendre plus transparents. Comme peu d’autres, Le Pillouër a été illuminé par les Illuminations, prenant tous les sens possibles et fonçant, pour effectuer cette étonnante lecture de l’intérieur, l’être aux prises avec la lettre du texte le plus vivant qui soit. Portrait de l’écrivain en lecteur et vice-versa.

Paru le 1er mars 2009

Éditeur : Virgile/ coll. Ulysse fin de siècle

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.