Ultimes paysages de Fabio Pusterla

Ultimes paysages de Fabio Pusterla

Traduit de l’italien par Eric Dazzan.

Préface de Casimir Prat

"Descend vers le fond vers
ce qui trouble et pèse,
n’ouvre ni sauve. Sans nom
encore, l’étranger t’attend avec son regard
limpidement autre et qui te révèle
à toi-même ta limite et la chose
que vraiment tu désires, et qui te meut et que tu ne peux avoir."

Paru le 1er juillet 2009

Éditeur : L’Arrière-Pays

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.