Un art des passages

Auteur : Pierre Dhainaut

Un art des passages

Un art des passages se divise en quatre parties, deux sont consacrées aux poètes et aux peintres, deux à des réflexions sur la création, chacune précédée d’une série de poèmes.

La première partie : « Nulle part notre lieu // mais un poème en est la porte ». Avec le titre, Pierre Dhainaut nous donne ses convictions de poète, l’attachement indéfectible à la poésie comme sens à la vie, et la nécessité de ne pas arrêter son regard mais de le laisser recevoir tous les « lieux ».
« Que serait un poème si la confiance ne le portait pas ? Sans elle, l’écriture me semble impossible, mais elle a besoin pour ne pas trop s’égarer, ou se leurrer, de la vigilance. La confiance est spontanée, la vigilance s’entretient. J’ai tout à apprendre évidemment de celle d’autrui. »

Paru le 1er juin 2017

Éditeur : L’herbe qui tremble

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

« Fabulation »

« Cela » : cet inconnu sis au plus intime de soi comme une abeille lovée dans l’ombre pourpre des pétales d’une rose tout en plis et replis pour s’y nourrir de son odeur, de ses sucs, de sa chair, de sa tiédeur. De ses secrets.

Sylvie Germain, « Fabulation », Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.