Un chant parmi les ombres

Auteur : Pierre Tanguy

Un chant parmi les ombres

L’auteur nous dit ici que les morts nous habitent. Il s’interroge sur l’au-delà et sur la vie éternelle. Il questionne la religion au sein de laquelle il a grandi. Il se tourne aussi vers les poètes, vers ceux pour qui chaque instant est « tissé d’éternel ». Son texte s’élève alors au niveau du chant, dans cette quête d’un paradis « dispersé sur toute la terre » dont il importe, selon le poète Novalis, de réunir « les morceaux épars ».

« Un chant léger, discret, de questionnements plus que de réponses (…)
Je n’ai pas vu d’ombres dans ces poèmes. Pas du tout. Mais une lumière ».
François de Cornière (extrait de la préface)

Texte de l’éditeur.

Paru le 12 mars 2019

Éditeur : La Part commune

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.