Un écart de conscience

Auteur : Jean-Pierre Chambon

Un écart de conscience

Photographies de Christiane Sintès.

Un monde de peu d’écho
à la lumière affaiblie.

C’est du sein de cette pénombre dilatée
sous la balafre de brefs éclairs
que je veux t’écrire.

Je sais que les mots échoueront
à retracer les contours du décor
qui m’environne et à saisir le flux hâtif
et désordonné de ma pensée.

Mais je tente par eux de te rendre
le goût exact de ce moment
c’est ici mon seul projet
même si leurs petites ailes de lumière
ne soulèvent
qu’un terrible noyau d’obscurité.

Paru le 9 mai 2019

Éditeur : Le Réalgar

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Petits poèmes en prose

Votre œil se fixe sur un arbre harmonieux courbé par le vent ; dans quelques secondes, ce qui ne serait dans le cerveau d’un poëte qu’une comparaison fort naturelle deviendra dans le vôtre une réalité. Vous prêtez d’abord à l’arbre vos passions, votre désir ou votre mélancolie ; ses gémissements et ses oscillations deviennent les vôtres, et bientôt vous êtes l’arbre. De même, l’oiseau qui plane au fond de l’azur représente d’abord l’immortelle envie de planer au-dessus des choses humaines ; mais déjà vous êtes l’oiseau lui-même.

Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose, « Le Théâtre de Séraphin », 1868.