Un miroir au cœur du brasier

Auteur : Alexis Bernaut

Un miroir au cœur du brasier

Faute d’identité

Guerres, bombardements, massacres Y survivre n’est pas assez
Passeurs, frontières, mers
Les franchir ne suffit plus

Nos couards despotes encostardés ont perdu leur humanité, un matin, en laçant leurs sou- liers
Comment reconnaîtraient-ils la vôtre ?
Vous êtes un dossier
On parle de vous comme d’une fuite d’eau, d’une infiltration
On parle de vous
en assemblée de copropriétaires
On vous a même trouvé un nom commun Migrants
Faute d’identités

Paru le 4 juin 2020

Éditeur : Le Temps des cerises

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Petits poèmes en prose

Votre œil se fixe sur un arbre harmonieux courbé par le vent ; dans quelques secondes, ce qui ne serait dans le cerveau d’un poëte qu’une comparaison fort naturelle deviendra dans le vôtre une réalité. Vous prêtez d’abord à l’arbre vos passions, votre désir ou votre mélancolie ; ses gémissements et ses oscillations deviennent les vôtres, et bientôt vous êtes l’arbre. De même, l’oiseau qui plane au fond de l’azur représente d’abord l’immortelle envie de planer au-dessus des choses humaines ; mais déjà vous êtes l’oiseau lui-même.

Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose, « Le Théâtre de Séraphin », 1868.