Un miroir au cœur du brasier

Alexis Bernaut

Le feu le vent le veillera

J’avais froissé mes ailes de rage
pour ne pas qu’elles se déploient
comme un journal d’avant-hier
pour allumer le feu

me réchauffer à l’âtre de mes renoncements

Je les lisse aujourd’hui
et mes paumes et mes ailes s’épousent

Le vent m’ayant appris
que le paradis même est un lieu de passage

que volera qui doit voler

et qu’il y veillera

Alexis Bernaut, Un miroir au cœur du brasier, Le Temps des Cerises, 2020.

Poème
de l’instant

Andrée Appercelle

Soleil noir ta peau

Aucun souffle
cette immobilité
de pierre épuise
un siècle
me sépare
de ta peau
que je voudrais
minérale
pour fermer
mes doigts
sur elle comme
on chauffe
un caillou

Andrée Appercelle, Soleil noir ta peau, Le Temps des Cerises, 2006.