Un nom pour la nuit de Bojenna Orszulak

Un nom pour la nuit de Bojenna Orszulak

Mélancolie

Le silence des figures
de la mélancolie
Vertiges de résille noire
obsessions de Dürer
visages pâles d’insomnies
dans la suite des miroirs
tombées du jour qui durent
déserts lisses comme la mer

Paru le 1er juin 2015

Éditeur : Le nouvel Athanor

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Cyrano de Bergerac

Moi, c’est moralement que j’ai mes élégances.

Edmond Rostand, 1868 – 1918, Cyrano de Bergerac, Acte I, scène 4, 1897.