Une Habanera à Paris

Auteur : Zoé Valdés

Une Habanera à Paris

Poèmes d’anthologie, traduit de l’espagnol par Claude Bleton , 112 pages, Collection Du monde entier, Éditions Gallimard, 2005.

Résumé :
"La poésie de Zoé Valdés est un corps-à-corps avec un présent dont elle veut bâtir l’histoire en lui donnant un souffle qui balaye l’horizon du quotidien. « L’adolescence m’a trahie », écrit-elle, et d’un coup de talon, elle s’arrache aux abysses et embarque les dieux dans son aventure : Yalodde, cette « sainte garce », devient sa complice dans cette tentative d’accéder à la « conscience du toucher ». L’érotisme devient respiration des jours, abordage débordant, à la manière d’un flibustier de la caresse. Mais son île au trésor restera toujours la tendresse. Comment y accéder ? Par une porte de service qui n’a qu’une seule clé : sa poésie."

Paru le 1er mars 2005

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.