Une année en poésie

Une année en poésie

Extraits

"Lune d’eau
Sous un soleil vieillissant nouveau Bateau Ivre je dérive
À même la mer de la Mélancolie
En ses abîmes gisent les Florides et autres rêves
Que dévorent des sirènes voraces
Leur chant aiguise des rasoirs
Qui fendent les flots où s’agitent plus d’un noyé
Et la Fée Verte cueille leurs démences
Pour en faire des lunes d’eau
Le millénaire est arrivé
Bardé de vaines promesses
Dans les décombres des mots
Un poème brille de ses mille feux."

Jean-Paul Daoust

Paru le 1er mars 2009

Éditeur : Musée Rimbaud

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.