Une hache pour la mer gelée

Auteur : Alain Duault

Une hache pour la mer gelée

« Que ça casse crisse gerbe éclabousse déchire agace tranche
La gelée d’eau la lame de fer le jeu le chignon des orages
Voilà dès ce soir je reprends l’amère question qui déchire
La lune est là j’enrage noir j’ai l’âme arrachée j’interroge
La mer j’interroge le vent les hanches de la pluie l’horizon
Pourqoi pas au point où nous en sommes l’or sur l’épaule
Pourquoi passer par-dessus les oiseaux ou dans le sommeil
Je veux voir l’enfer des couleurs je veux en cendres l’autre
Qui dort parmi les roses ou les crachats qui coulent je veux
Entendre l’envers de l’eau qui enfle sous les seins saoulés
Quand la mort remonte l’escalier des veines il est temps de
Ce jeu amer au bout de la nuit intelligible quand les femmes
Se dénouent qu’elles avouent leurs cheveux lourds comme
Cette question avec laquelle on enlève leurs robes chaudes
Pour tenter de comprendre l’effarant intérieur des ombres »

Alain Duault.

Paru le 9 février 2006

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Alain Duault

La cérémonie des inquiétudes

Les arbres meurent sans qu’on se souvienne de ceux
Qui les avaient plantés les chiens le chat les oiseaux
Sont notre boussole dans la lumière des jours violets
Tout s’oublie qui dure plus longtemps que soi Reste
Le souvenir de ces chevaux sauvages qui galopaient
Poussés par un désir sans fin

Alain Duault, La cérémonie des inquiétudes, Éditions Gallimard, 2020.