Une journée parfaite

de Danny Parker

Une journée parfaite

Illustrations Freya Blackwood.

Un jour parfait, les heures s’étirent… faire des dessins à la craie, courir après un cerf-volant, ramasser des coquillages, patauger, grimper, rêver… puis retrouver le confort de son lit, avant de recommencer le lendemain !

Danny Parker vit en Australie avec sa femme, ses deux enfants, un couple de chiens (Barney et Charlie), et un chat (minuscule). Il enseigne l’écriture et le théâtre. Sa principale source d’inspiration est la famille.

Freya Blackwood a étudié le design et la communication visuelle à Sydney, puis travaillé pendant plusieurs années dans l’industrie du film. Elle illustre en 2003 son premier livre pour enfants, Two summers, paru chez Scholastic Press. Elle aime avant tout créer des personnages, leur donner des émotions, et développer le monde dans lequel ils vivent. Elle vit en Australie avec sa fille, leur whippet Pivot, et quatre poulets bruyants. Elle a gagné en 2010 la prestigieuse Kate Greenaway Medal.

Paru le 9 septembre 2015

Éditeur : Grasset Jeunesse

Genre de la parution : Jeunesse

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

C’est comme ouvrir un menhir avec les mains

Cessez de chercher, vous êtes la porte
et les gardiens qui en interdisent l’accès.
Chaque pas vous éloigne du nombril
chimères assoiffées d’aventure.
Vous croyez que le mariage vous libère de la mort
ou que l’argent vous marque dans la hiérarchie divine.
Cessez de chercher, la conscience est le philtre magique,
L’œil capable de rejoindre les orbites vides de Dieu
traversant la mort. Personne ne se rencontre soi-même
en parcourant les mers ou en explorant les cavernes.
C’est difficile, comme ouvrir un menhir avec les mains
car notre âme est plus dure que la pierre.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.