Une rhétorique des nuages

d’Hubert Voignier

Une rhétorique des nuages

On s’en remet à la fréquentation salubre des nuages, au commerce de ces splendeurs ineffables planant dans l’atmosphère, nonchalantes, immédiates, indubitables, bien que passagères ; on se raccroche à cette occupation, ce passe-temps favori, comme à la seule et unique planche de salut qui reste dans la déroute – un ultime recours ou secours venu du ciel ! – et l’on s’efforce d’écrire encore pour tenter d’arracher quelques lambeaux d’écume à la fuite éperdue des nuages au loin, ou même redonner forme à ce qui a lieu et s’échappe aussitôt dans les airs, ou bien seulement pour en conserver la trace avec des mots.

Paru le 12 février 2020

Éditeur : Cheyne

Genres de la parution : Prose Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Coplas

Où va donc ce chemin ?
- Ce chemin ne va pas :
ce chemin reste là,
à l’endroit où il est.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.