Une salve d’avenir. L’espoir, anthologie poétique

Azadée Nichapour

À Romain G.

Ce qui conte
C’est la Réalité
avec un grand air
Mon amour

Tout serait vrai en ce monde
S’il n’y avait notre regard

Détourner les lignes de mire
Déplacer les points les côtés
Relier tous les hasards
À la recherche de la beauté

Contre la mort qui nous hante
Contre la guerre qui nous guette
Ton regard invente la vie
Mon espoir met le monde au monde

Il est parfois la Beauté
C’est elle la Fée qui nous réalise
Elle seule console de la Cruauté
De naître au sein de l’Ephémère

Poème publié dans l’anthologie Une salve d’avenir. L’espoir, anthologie poétique, parue chez Gallimard en Mars 2004.

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.