Unes

Fonds : Jean-Pierre Sintive.

Contact

B.P. 205

83006

Draguignan Cedex

Sous le seuil

1er mars 2016

Sous le seuil

Qu’est-ce qui se dissimule sous le seuil ? Réalités nichées dans les interstices, vies minuscules qui se tiennent à côté de nous, imperceptibles et silencieuses. Nuisibles, envahisseurs, Jean-Louis Giovannoni explore l’espace de nos rejets en une succession de tableaux où la vie des insectes et celle des hommes sont posées sur un même plan. Il se déploie une vision superfocalisée de nos mondes intérieurs, qui fourmillent de ce qu’on refuse de voir, par dégoût ou par peur d’une vermine, de la lente (…)

Poème en trois sections de Geoffrey Squires

1er janvier 2016

Poème en trois sections de Geoffrey Squires

Traduit de l’anglais (Irlande) par François Heusbourg
Il y a des passages qui s’enfoncent dans le bois
des sentiers qui serpentent, tournent, se croisent
et se croisent encore, reviennent sur eux-mêmes
et une sensation de clôture, qui interdit
toute idée de retour, une coupure
une délimitation où que nous soyons

Nous ne jouons pas sur les tombes

1er octobre 2015

Nous ne jouons pas sur les tombes

Traduit de l’américain pas François Heusbourg
Il n’y a pas de Prisonnier –
Quand la Liberté –
En personne – reste avec Toi –

Pierres noyées de Geoffrey Squires

1er septembre 2015

Pierres noyées de Geoffrey Squires

Ce qui est là
ce n’est pas le temps qui passe
mais le temps qui change
ma mère en vieillissant
ne comprend pas
que je vieillisse
ce qui est là
ce n’est pas le temps qui passe

<i>'j</i>

1er juin 2015

’j

Faut-il cesser d’écrire quand
on n’a plus qu’une chose à dire ?
Non, si tu peux la dire
Je ne peux pas la dire
Alors tais-toi
Non

Manhattan espace buccal de Thomas Kling

1er juin 2015

Manhattan espace buccal de Thomas Kling

Editions bilingue
Traduit de l’allemand par Aurélien Galateau
la lumière a disparu plus qu’un fracas
et nous étions installés dans l’air
nous sur une île
rassemblés
et seuls

<i>Bouche-Suie</i>

1er mars 2015

Bouche-Suie

Nuit trouée. Le champ sans mesure du
regard mange son ombre. Je ressasse
une vieille histoire de poings. J’imagine
la roideur de membres privés d’âme.
Pas d’âme, ok, mais la roideur.

Les chevaux de Tarkovski de Pia Tafdrup

1er mars 2015

Les chevaux de Tarkovski de Pia Tafdrup

Traduit du danois par Janine et Karl Poulsen
… La force de la langue -
Eurydice chante.
Un je ne sais quoi dans l’être du cheval
le fait apparaître.
Une ombre luit,
à présent il EST ici. C’est tout.
Pia Tafdrup

Zambèze

1er janvier 2015

Zambèze

est-ce une chance pour ma paresse de n’être pas romancier, un écrivain voyageur absorbe témoignages et sources, livres et documentation, c’est admirable ; ici, je ne sais pas ce que je fais, entre poème et dérives, fragments lâches et proses méditatives, j’avance à l’aveuglette, en croisant les espaces, ainsi que je l’ai toujours fait, et ainsi qu’au fond nous faisons tous dans la vie, parce qu’il nous manque l’instant (…)

Paysages et silences de Geoffrey Squires

1er décembre 2014

Paysages et silences de Geoffrey Squires

EXTRAIT Ciel comme plomb l’écho des cris dans le vide petites formes une deux toute une ligne mouvantes rapprochées saisies sur le blanc
LE TEXTE Livre charnière dans l’oeuvre de Geoffrey Squires, Paysages et Silences marque l’introduction progressive de l’abstraction dans sa poésie. Poèmes du voyage, traversant les paysages d’Europe (Grèce, Espagne, France, Irlande…), qui alternent les ambiances chaudes et les brusques hivers, la confusion de la mémoire et la question de sa présence à la réalité. (…)

Poème
de l’instant

Yves Buin , Zéno Bianu

Santana de toutes les étoiles

Je viens de tellement si loin
marchant sur les hauts fonds
les nerfs chargés de flambeaux
je viens de plus que là-bas
je joue jusqu’aux lèvres de mes mots
je salue tous mes morts
j’ouvre
l’atelier des nuits scintillantes

Zéno Bianu & Yves Buin, Santana de toutes les étoiles, Le Castor Astral, 2020.