« Va, je ne te hais point ! »



Court métrage poétique de Priscilla Telmon et Mathieu Moon Saura
Avec Gérard Philipe & Marina Hands de la Comédie-Française
Et la voix de Silvia Monfort aux premières répliques de Chimène
Dans une mise en scène du Cid de Pierre Corneille par Jean Vilar
Direction musicale de Maurice Jarre


Remerciements

Anne-Marie Philipe

Olivier Philipe


Nathalie Salles

Jannick Reichert


Cécile Helle - Marianne Robert - Bruno Portet - Lise Chiaruttini

Arnaud Pignol - Dominique Méjean - Jean-Christophe Guisset - Stéphane Girard




Nos Partenaires :



















Poème
de l’instant

Ludovic Janvier

Bientôt le soleil

« Je ne cherche pas l’essor, l’oubli, la grâce, je sais qu’ils me sont impossibles. Et d’ailleurs je ne le voudrais pas. L’ange me fait peur. Non, je cherche la présence et le poids, ou plus exactement la présence me cherche, le poids me trouve, le poids sur moi de la lumière comme un mur, la présence à plein regard de la mer qui fait masse ou du feuillage hanté par le ciel. De sorte que les jours de timidité, ou de trop fort vouloir, je reste pris dans la glu du moment, prisonnier du trop plein jusqu’à la nausée. Les jours de décision, j’allais dire de légèreté mais ne te vante pas, je vois sortir de moi une réponse, plus ou moins claire, plus ou moins simple, plus ou moins forte. Content ? Non, jamais content. Mais, quand même, content. »

Ludovic Janvier, Bientôt le soleil, Flohic Éditions, 1998.