Vent contraire de Paul de Brancion

Auteur : Paul de Brancion

Vent contraire de Paul de Brancion

Lorsque le soleil se couche derrière la montagne
Le contre-jour efface les visages, les contours des fentes
les ouvertures
le monde est un à-plat de lumière
qui s’agrandit démesurément
puis meurt de soi-même

Après, les lapins peuvent sortir en paix
brouter l’herbe de la nuit
et le monde respire
un corbeau rentre à son nid
une série de bruits nouveaux accède
à la vie
l’humidité monte du sol
le ciel s’établit au-dessus des arbres
qui s’obscurcissent à chaque instant.

Paru le 1er décembre 2003

Éditeur : Dumerchez

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Rivages oubliés

Nous sommes devenus des noms innombrables
Immigrants ensemble
Les vêtements de la parole sont à présent secs
Et pour les sanglots
Le voyage Accroche des pinces à linge
Là-haut
Sur les cordes du vent.

Gebran Saad, Rivages oubliés, traduit de l’arabe (Syrie) par Antoine Jockey, Éditions LansKine, 2019.