Verdures de la nuit

Maurice Chappaz

C’est maintenant le silence frais de la nuit
c’est dans ton cœur qu’il faut chercher l’été
qu’il faut tout chercher
je n’ai plus qu’envie de dire
merveille merveille
qui dira la nuit ? qui dira l’été ?

Maurice Chappaz, 1916-2009, Verdures de la nuit, Fata Morgana, 2004.

Poème
de l’instant

Dans la solitude des champs de coton

Je ne suis pas là pour donner du plaisir, mais pour combler l’abîme du désir.

Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton, Éditions de Minuit, 1987.