Vers et proses de Vladimir Maïakovski

Vers et proses de Vladimir Maïakovski

Ce volume de traductions des textes Vers et proses de Maïakovski par Elsa Triolet est publié par les Éditeurs Français Réunis en 1957.
Ce choix de textes réunit à la fois des poésies, certains de ses longs textes épiques – La guerre et l’univers (1915-1916), 150 000 000 (1919-1920), Le poète c’est un ouvrier (1918), De ceci (1923), Désembourbez l’avenir (1924) –, une de ses pièces de théâtre, Les Bains (1930), ainsi qu’un essai sur la poésie intitulé Comment faire les vers (1926).
Ce choix est précédé des Souvenirs d’Elsa sur le poète et de l’autobiographie de Maïakovski, Moi-même (1922).
Ce recueil considérable, permet une excellente vue d’ensemble de son œuvre dans de superbes traductions.

Paru le 1er août 2014

Éditeur : Le Temps des cerises

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997