Villon la vie par Michel Arbatz

Le dernier spectacle de Michel Arbatz , Villon la Vie, reprend le plus clair du Testament de François Villon, avec quinze ballades chantées, et le parrainage amical de Jean-Louis Trintignant (voix off). Il a été joué cet été au Festival off d’Avignon du 4 au 26 juillet et atteint maintenant sa cinquantième représentation !.

Arb + échellePreuve, s’il en était besoin, que Villon continue de surprendre par sa modernité et d’attirer par sa légende, et ce spectacle… de déménager. Quitte à faire mentir Léo Ferré (que nous affectionnons) : « La poésie ne fout pas le camp, Villon ! »

Le CD du spectacle est en préparation, il paraîtra avant l’été 2016, inclus dans un livre publié au Temps qu’il fait et contenant un vis à vis du texte original de Villon et de son adaptation.

Paru le 1er mai 2016

Éditeur : Le Temps qu’il fait

Genre de la parution : CD

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.