Villon la vie par Michel Arbatz

Le dernier spectacle de Michel Arbatz , Villon la Vie, reprend le plus clair du Testament de François Villon, avec quinze ballades chantées, et le parrainage amical de Jean-Louis Trintignant (voix off). Il a été joué cet été au Festival off d’Avignon du 4 au 26 juillet et atteint maintenant sa cinquantième représentation !.

Arb + échellePreuve, s’il en était besoin, que Villon continue de surprendre par sa modernité et d’attirer par sa légende, et ce spectacle… de déménager. Quitte à faire mentir Léo Ferré (que nous affectionnons) : « La poésie ne fout pas le camp, Villon ! »

Le CD du spectacle est en préparation, il paraîtra avant l’été 2016, inclus dans un livre publié au Temps qu’il fait et contenant un vis à vis du texte original de Villon et de son adaptation.

Paru le 1er mai 2016

Éditeur : Le Temps qu’il fait

Genre de la parution : CD

Poème
de l’instant

Juneau

Had I been there
Looking across at the glacier
And wondering why it recedes
And does not advance,
I would surely have gone
To the little cafe on the wharf
And lunched on fresh halibut.
I would have been
Where I ought to have been,
In my mind, fishing deep waters.

N. Scott Momaday, « Juneau », apulée, Éditions Zulma, 2021.