Virelangues et trompe-oreilles

d’Henri Galeron

Virelangues et trompe-oreilles

Virelangues : Groupe de mots difficiles à articuler, assemblés dans un but ludique ou pour servir d’exercice d’élocution.
« Ton thé t’a-t-il ôté ta toux ? » dit le tatou tout tatoué au toutou tondu.
« Six souris sous six lits sourient sans souci à six chats sur six lits. »

Trompe-oreilles : un trompe-oreilles est une phrase difficile à comprendre, souvent formée de monosyllabes, qui donne l’impression d’être en langue étrangère ou d’avoir une autre signification.
« Un trou s’y fit, un vers s’y mit. »
« Il m’eût plu qu’il n’eût plus plu. »
Des mots difficiles à prononcer, des phrases impossibles à comprendre… Pour votre plus grand plaisir, jouez à faire virer votre langue et à tromper les oreilles autour de vous…

Paru le 5 mars 2020

Éditeur : Les Grandes Personnes

Genre de la parution : Jeunesse

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

La colline que nous gravissons

Mais soudain, l’aube nous appartient.
Sans savoir à quoi cela tient, nous agissons.
Sans savoir à quoi cela tient, nous avons
tenu bon,
Témoins d’une nation non pas brisée,
mais simplement inachevée.

Amanda Gorman, La colline que nous gravissons , Traduit de l’anglais (États-Unis) par Lous and the Yakuza, Éditions Fayard, 2021.