Visa-Poème (2022-2023)

Après Ni vous sans moi, ni moi sans vous en 2021 puis 21 Haïkus pour un Printemps en 2022, voici Visa Poème ouvert à tous les élèves de la maternelle jusqu’aux lycées généralistes ou professionnels, mais aussi aux jeunes des associations, médiathèques, MJC, hôpitaux ou établissements médico-sociaux.

Parce que les mots traversent les frontières.

Seule consigne  : que ce poème écrit pour franchir les frontières tienne sur la page d’un passeport (125 x 88 mm), qu’il soit en français et suffisamment singulier pour servir de laisser-passer face à tous les douaniers du monde.

Peu importe sa forme, un rubbayat comme Omar Khayyam, une romance comme Marceline Desbordes-Valmore, un verset comme Paul Claudel, un petit poème en prose comme Baudelaire, un distique comme Emily Dickinson, un quatrain comme François Cheng ou Anise Koltz, la luxembourgeoise qui abandonna définitivement l’Allemand, la langue des bourreaux nazis qui torturèrent son mari, pour le Français  :

« Et si mon poème n’était qu’un visa
 
pour un pays lointain
 
une facture impayée
 
un compte à découvert »
 
Anise Koltz
Le porteur d’ombre
Éditions Phi / 2001

L’inscription à l’Opération Coudrier permet aux classes et aux groupes qui en font la demande de rencontrer un poète.

Afin de compléter le parcours poétique de l’Opération Coudrier, le Printemps des Poètes propose d’organiser une rencontre entre un poète et chaque classe ou groupe. Les poètes ayant défendu l’Opération dans les classes en 2022 sont :

Serge Airoldi — Corinne Atlan — Stéphane Bataillon — Rim Battal — Laure Cambau — Dominique Chipot — Rémi Coste — Emmanuel Dall’Aglio — Julie Delaloye — Julien Delmer — Souleymane Diamanka — Mohammed El Amraoui — Hervé Elouët — Alain Freixe — Albane Gellé — Patrick Gillet — Jean-Albert Guénégan — Patrick Hamel — Mélanie Leblanc — Christian Malaplate — Emmanuel Moses — Marc-Alexandre Oho Bambe — Killian Provost — Véronique Pittolo — Thierry Renard — Laurine Rousselet — Pierre Soletti — Christiane Veschambre

Comment financer cette rencontre ?


La rémunération d’un poète pour son intervention en classe est préconisée chaque année selon la grille tarifaire du CNL. Selon le lieu de résidence du poète invité, la prise en charge éventuelle de son déplacement ou de son hébergement peut également être à prévoir.

Le Printemps des Poètes propose de financer la rencontre (rémunération et frais éventuels liés à son déplacement) à hauteur de 50% pour les 100 premiers groupes inscrits à l’Opération Coudrier 2022-2023 qui en font la demande.

Selon les classes concernées, il est aussi possible de la faire financer par l’intermédiaire du Passe culture, via l’application Adage.

Contact

Pour tous renseignements, n’hésitez pas à nous contacter sur coudrier@printempsdespoetes.com

Partenaires