Visage perdu de Philippe Merlet

Visage perdu de Philippe Merlet

"La peur
dans chaque cellule
attend que se
répètent
les piqûres des mots
pénètrent l’espoir
d’un liquide bleu

dehors les pierres verticales
découvrent leurs dents de jaguar
et le poignet ensanglanté
ne se souvient plus du coq
de bronze

l’eau coule un fleuve
emporte
un chien erre crie
le temps est une pluie d’aiguilles
et quatre feux mis
au corps
sortent d’une carapace camisole
des fourmis rouges de Mysore."

Paru le 1er novembre 2008

Éditeur : Mandalay

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Ossip Mandelstam

Nouveaux Poèmes 1930-1934

J’aime à voir ourdir la trame quand
après deux, trois… parfois quatre
suffocantes vagues d’apnée
vient le soupir libérateur.

Et comme il est grave et bienfaisant,
lorsqu’enfin advient l’instant
où, à travers mon balbutiement,
l’arc soudain vibre, et se détend.

Ossip Mandelstam, Nouveaux Poèmes 1930-1934, Traduit du russe par Christiane Pighetti, Éditions Allia, 2018.