Voile blanche sur fond d’écran de Simone Molina

Voile blanche sur fond d'écran de Simone Molina

L’écriture de Simone Molina est née de l’exil et de l’hospitalité à la figure de l’étranger, et, avant l’exil, d’une guerre sans nom, aux multiples visages d’effroi.

Le poème fait bord à l’indicible. Il témoigne du côtoiement de la folie et de sa puissance créative, de ses belles évidences jetées au vent, pour que surgisse une parole qui rende vivante la relation.

Et plus précisément, Voile Blanche sur fond d’écran reprend les thèmes de la guerre, du trauma, de la perte, mais aussi de la force vitale de l’amour et du rêve, que l’auteur développe ailleurs, autrement.

Paru le 1er décembre 2016

Éditeur : La tête à l’envers

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Le Chant du métèque

Vous ne saurez jamais ma soif mon angoisse
des visages douloureux, des nébuleuses obscures,
des sourires lumineux, des carrefours tordus,
du temps qui naît, du temps qui meurt,
des fenêtres closes, des tombes étales
sous le baiser humide du ciel.

Jean Malaquais, « Le Chant du métèque », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.