Voix d’encre

Recueil après recueil comme au fil de sa revue qui paraît deux fois l’an, VOIX D’ENCRE publie aussi bien les inédits de quelques grands aînés d’hier que ceux des alliés substantiels du temps présent. Parce qu’il faut sans trêve agrandir davantage ce domaine où nous voulons respirer, tout parcourir du monde comme des possibles, toutes les dimensions du jour comme les innombrables ailleurs. Il faut encore ne pas mourir au moins avant d’avoir allumé pour jamais un brasier de mots tellement clair et brûlant qu’il semble les choses mêmes, comme le voulait Alain Borne.
Parce que l’encre, sinueuse ou vive, entre langage et silence, porte pour chacun sa lueur, noire et aveuglante. Et doit franchir en crépitant un à un chaque mur planté en travers de la liberté. Parce que la découverte d’un manuscrit, puis le partage de cette découverte, nous importent au plus haut degré. Publiant, nous donnons à lire ce que nous aurions tant voulu écrire, ce qui se glisse jusqu’aux nappes profondes de notre être ; publiant, ce sont mille et mille miroirs que nous tendons.
Enfin, parce qu’à nos yeux, éditer poètes et artistes - en leur offrant un espace typographique de qualité avec des livres de chair et d’encre - s’apparente en quelque sorte à une utopie concrète. À cet idéal qui permet des livres issus d’une collaboration active, féconde, exempte de précipitation et sourde aux sirènes du mercantilisme. Libres, des livres à trois voix, celles de l’artiste et du poète, celle de l’éditeur.
VOIX D’ENCRE, une maison tant pour le verbe que pour les arts picturaux.
"Aux éditions Voix d’encre, affirme Jeanine Baude, on fabrique de beaux livres où les illustrations font corps avec le texte. "
Et Alain Freixe : "On ne cherchera pas à savoir qui a commencé, du peintre ou du poète. Seul importe le dialogue établi par les soins de l’éditeur. "
Le livre ou l’irremplaçable croisée d’expressions multiples.
Les mots donnent corps à la parole, le livre propage la lumière des mots…
Editions de poésie
Revue de poésie

Type de livres
Beaux-livres avec peintures, encres, calligraphies, dessins, etc…

Mode de diffusion
Auto-diffusé, auto-distribué

Année de création : 1990

Nombre de parutions par an : 12

Tirage moyen : 600

Auteurs phares : Alain Borne, Lucien Becker, Adonis, Charles Juliet, Kenneth White, Jean-Yves Masson, Max Alhau, Michel Thion, Jean-Vincent Verdonnet, Gabrielle Althen

Accepte de recevoir des manuscrits

Editeur : Alain Blanc
ablanc@free.fr

Contact

BP 83

26202

Montélimar cedex

Revue VOIX D'ENCRE n° 59

15 octobre 2018

Revue VOIX D’ENCRE n° 59

Au sommaire proses et vers inédits de Robert Gernhardt, Jean-Pierre Gandebeuf, Sylvie Durbec, Cédric Demangeot, Manuel Van Thienen, Marie Ginet, Estelle Fenzy, Audrey Guttman.
Peintures de Michel Verdet.

Quand les pierres font signe

15 octobre 2018

Quand les pierres font signe

Ce livre est un voyage à travers le royaume minéral qui nous côtoie ou nous habite.
Portés par une commune intuition, poète et peintre nous guident, au fil de leurs portraits de pierres, dans la profondeur originelle de l’univers vivant.
Fabienne Verdier : "Il suffit de broyer un peu d’encre pour que l’alchimie du pin, du musc et du camphre nous donne la clé des songes."
Peintures de Fabienne (…)

Paradise Now

15 octobre 2018

Paradise Now

Ouvrage de Robin JOSSERAND.
"Mai 68 et ses origines sont des nostalgies : l’ère des avant-gardes est finie, c’est face au vide que l’on considère aujourd’hui son héritage. Le monde de 1968, déjà simplifié et spécialisé, spectaculaire et marchand, a inventé une rhétorique de l’idée, naïve, radicale et sensible. Penser sur tout, discuter sans cesse, c’était déjà la révolution.
La spécificité de la réception française de la contre-culture des années 60 est politique, son influence sur Mai est incontestable mais (…)

Maximes à l'usage du révolutionnaire

15 octobre 2018

Maximes à l’usage du révolutionnaire

Publiées en 1903, ces "Maximes à l’usage du révolutionnaire" forment la dernière partie du livre de Bernard Shaw, "Le Bréviaire du révolutionnaire".
C’est avec une verve véhémente que l’écrivain irlandais s’exprime en aphorismes finement ciselés.
Auteur fort novateur et anticonformiste d’une œuvre considérable, Bernard Shaw a reçu le prix Nobel de littérature en 1925.

Les yeux bleuis de rêves

15 octobre 2018

Les yeux bleuis de rêves

"Passé de l’autre côté / sans tourner la tête / sans un regard pour l’horizon" on découvre ainsi une voie jusqu’alors inconnue. Mais c’est peut-être aussi l’itinéraire sans carte ni boussole que le poète suit par le biais des mots.
C’est également un voyage intérieur qui l’entraîne à la découverte du monde et au cours duquel il est confronté à un passé qui le guide au long de ce périple.
Dans cette quête où bien des lieux révèlent leurs secrets, il s’agit de faire face au temps, d’habiter cette terre détentrice (…)

Des pigments aux mots

15 octobre 2018

Des pigments aux mots

Partir de peintures et de dessins pour susciter des textes, assurer la trajectoire des pigments aux mots, faire vibrer des correspondances selon les styles et inspirations de chacun des artistes et écrivains. Partir à la découverte de quatorze cheminements entre peintres et écrivains où se façonnent les signes de l’écriture en regard des constructions picturales.
Donner ainsi à cet ouvrage conçu par Jörg Hermle et Alain Miquel une tonalité particulière.
Denis Pouppeville • Gilbert Lascault
Eduardo (…)

La sève et les mots

15 octobre 2018

La sève et les mots

"La sève et les mots" n’est pas une mince entreprise. Comme Salah Al Hamdani nous l’explique, elle se veut l’essence de 40 années d’écriture, rien de moins. Le poète a souhaité livrer ainsi une première étape dans la recherche « de son point lumineux ». Il s’agit dans ce premier volet, d’une relecture de l’ensemble de ses recueils de poèmes écrits directement en français (donc depuis les années quatre-vingt dix), dans cette langue qu’il s’est mise à chérir alors qu’il devenait homme dans son exil ("Si Bagdad (…)

À l'autre bout des yeux

15 octobre 2018

À l’autre bout des yeux

Ouvrage d’Éliane VERNAY.

Quelques pensées de Monsieur Teste de Paul Valéry

1er mars 2017

Quelques pensées de Monsieur Teste de Paul Valéry

Quelques pensées de Monsieur Teste
suivi de
Pour un portrait de Monsieur Teste
La promenade avec Monsieur Teste
Fin de Monsieur Teste

<i>Ce vase plein de lait</i>

1er mars 2017

Ce vase plein de lait

Hollan Alexandre
(fusains)
« Des amis sont dans la peine. Et je les sens si proches. C’est, je crois, ce ciel tendre et léger, tout de pastels bleus et roses et blancs qui pose leur présence ici, tout près, dans l’espace où je suis, assise, un livre ouvert sur les genoux, et oublié. C’est la lumière aiguë et fraîche qui griffe la neige des sommets, c’est la douceur de l’air, peut-être tout ce que l’on voudrait offrir et partager qui doit assurer ce transport de présences aimées. Il penche son grand corps (…)

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.