Voix d’encre, 30 ans

Auteurs : Alain Borne, Jacques Lacarrière, Andrée Chedid, André Velter, Henry Bauchau, René Char, Salah Stétié, Charles Juliet, Tristan Cabral, Vénus Khoury-Ghata, Christian Dotremont

Voix d'encre, 30 ans

Ce recueil réunit, pour fêter les 30 ans de la revue Voix d’encre, 12 écrivains qu’elle a accueillis dans ses numéros parus entre 1991 et 2011. Autant d’auteurs majeurs qui ont ponctué son parcours :
Alain Borne, Quand les gros singes…
Alain Borne, Abefi pour les 52 semaines
Jacques Lacarrière, L’enfant des arganiers
Andrée Chedid, Rencontrer…
André Velter, L’errance et au-delà
Tahar Djaout, L’étreinte du sablier
Henri Bauchau, Soleil levant sur la Vienne
René Char, La poésie sera…
Salah Stétié, Inscription
Andrée Chedid, Portrait
Charles Juliet, Le feu de la forge
Charles Juliet, Pourquoi écrire
Tristan Cabral, Requiem in Barcelona
Vénus Khoury-Ghata, Trois poèmes
Christian Dotremont, Ce petit pays si beau…

Paru le 1er septembre 2019

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.