Voix seule

Auteur : Alain Veinstein

Voix seule

Comment l’appeler, ce livre : roman ?, poème ? Si je me décide pour roman, on me fera remarquer que je vais souvent à la ligne, comme dans les poèmes. Si je préfère parler de poème, on m’opposera la présence de personnages et des éléments d’une action à rebondissements, qu’on rencontre habituellement dans les romans.

Je laisserai en fin de compte au lecteur l’embarras du choix. Je lui dirai seulement que Voix seule résulte d’un pan de vie en compagnie de mots avec lesquels j’ai entretenu une relation qui m’a semblé juste. Ces mots, j’ai essayé de les mener dans l’inconnu, le plus loin possible. Je leur ai demandé de me surprendre.

Paru le 1er mai 2011

Éditeur : Seuil

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.