Wigwam

La collection Wigwam est désormais arrêtée.

Avant Wigwam, il y a eu la revue Foldaan (poésie, peinture, chroniques, entretiens…) entre 1980 et 1987. Un jour, j’ai arrêté pour prendre un peu de recul et aussi pour consacrer plus de temps à mes propres textes… Mais l’idée de créer un autre espace éditorial a très vite refait surface. J’ai laissé cette idée se décanter et peu à peu elle s’est précisée pour aboutir, durant l’automne 1991, à la création des éditions Wigwam qui publient uniquement des textes courts, tirages limités à 200 exemplaires. C’est un parti pris réfléchi. J’aime les petits formats et je crois que la plaquette a sa place (à côté du livre) en poésie. A nous de la rendre attrayante, de soigner l’objet, de lui donner un caractère original en jouant sur la maquette, le format, la couleur, la typographie… Jacques Josse

Editions de poésie

Type de livres
Plaquettes, textes courts, gravures, tirages limités

Mode de diffusion

Auto-diffusé, auto-distribué

Année de création
 : 1991

Nombre de parutions par an
 : 6

Tirage moyen
 : 200

Auteurs phares : TOUS

Editeur
 : Jacques Josse
jossejp@aol.com

N’accepte plus de recevoir de manuscrits

Contact

14 bd Oscar Leroux

35200

Rennes

L'arpentée

1er janvier 2003

L’arpentée

"Doux royaume éclaboussé
de sang à l’instant même
où le nectar qui descend
dans ma gorge calme la
plaie touours ouverte de la
lucidité, la plaie de la
conscience, de l’impossible
oubli, la plaie du monde
égorgé depuis le premier
jour."

Sur la butte

1er janvier 2000

Sur la butte

Poème
de l’instant

Je suis la fille du baobab brûlé

Elle a une main dans la main du désir
Nous ramons en haute mer
Les eaux suffoquées cassées
Masses pendues aux os tendres
Où je meurs dialogue des corps
Le voyage est infini sur les routes de lumière
Le vin des amants est un baiser mortel

Au chant de la bien-aimée
Un soupir rend l’éternité
Mêlant l’anatomie des sens
Notre histoire refuse la chronique des héros
Le sexe humide du poème
Nourrit l’espérance du monde
Nous arriverons ensemble
Nous cheminerons ensemble
Nous partirons ensemble
Au contrepoint de la terre

Ce qui n’est à personne est à moi
J’embrasse le crépuscule d’eau
Je suis debout au flanc des nuages
Je respire l’air frais du soir
Tant qu’il y aura une étoile
Je brillerai avec ma chanson
Et je chanterai à voix de tête

Rodney Saint-Éloi, Je suis la fille du baobab brûlé, « Elle a une main dans la main du désir », Mémoire d’encrier, 2015.