Yahya Hassan

de Yahya Hassan

Yahya Hassan

Traduit du danois par Catherine Renaud

Le recueil Yahya Hassan est largement autobiographique, avec des poèmes durs et romantiques à la fois. L’auteur y critique sa famille, l’hypocrisie des musulmans au Danemark et sa génération de jeunes inadaptés, aussi bien que les centres pédagogiques. La première édition de Yahya Hassan , en 2013 est de 800 exemplaires. Le succès est immédiat : le livre obtient plusieurs prix littéraires et en moins de huit mois, la vente dépasse les 100 000 exemplaires au Danemark.
Il paraît au Diable Vauvert dans sa première traduction française.

MAINTENANT IL FAIT SES PRIÈRES À LA
MOSQUÉE DE GRIMHØJ
ET BAISE UNE DANOISE SUR LE PORT
IL A VOLÉ LES MEUBLES DE MAMAN
JETÉ SES VÊTEMENTS PAR LA FENÊTRE
IL ÉMET UNE INTERDICTION
ALORS ON SE VOIT EN CACHETTE QUAND ÇA
SONNE POUR LA RÉCRÉ

Paru le 2 novembre 2020

Éditeur : Au diable vauvert

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

L’ARDEUR COSMIQUE

L’Ordre et la Vérité sont nés
de l’Ardeur qui s’allume.
De là est née la Nuit.
De là l’Océan et ses ondes.

De l’Océan avec ses ondes
naquit l’Année,
qui répartit jours et nuits,
régissant tout ce qui cligne des yeux.

Rig-Véda, « L’ARDEUR COSMIQUE », traduit du sanskrit par Louis Renou, Du feu au cœur du vent, Trésor de la poésie indienne, Édition de Zéno Bianu, Poésie/Gallimard, 2020.