Yahya Hassan

de Yahya Hassan

Yahya Hassan

Traduit du danois par Catherine Renaud

Le recueil Yahya Hassan est largement autobiographique, avec des poèmes durs et romantiques à la fois. L’auteur y critique sa famille, l’hypocrisie des musulmans au Danemark et sa génération de jeunes inadaptés, aussi bien que les centres pédagogiques. La première édition de Yahya Hassan , en 2013 est de 800 exemplaires. Le succès est immédiat : le livre obtient plusieurs prix littéraires et en moins de huit mois, la vente dépasse les 100 000 exemplaires au Danemark.
Il paraît au Diable Vauvert dans sa première traduction française.

MAINTENANT IL FAIT SES PRIÈRES À LA
MOSQUÉE DE GRIMHØJ
ET BAISE UNE DANOISE SUR LE PORT
IL A VOLÉ LES MEUBLES DE MAMAN
JETÉ SES VÊTEMENTS PAR LA FENÊTRE
IL ÉMET UNE INTERDICTION
ALORS ON SE VOIT EN CACHETTE QUAND ÇA
SONNE POUR LA RÉCRÉ

Paru le 2 novembre 2020

Éditeur : Au diable vauvert

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Alejandro Jodorowsky

Es como abrir un menhir con las manos

Cesad de buscar, vosotros mismos sois la puerta
y también los guardianes que prohiben la entrada.
A cada paso que dais os alejais del ombligo
convertidos en fantasmas sedientos de aventura.
Creeís que el matrimonio os libera de la muerte
o que el dinero os inscribe en la jerarquía divina.
Cesad de buscar, el filtro mágico es la conciencia,
ojo que puede regresar a las cuencas vacías de Dios
atravesando la muerte. Nadie se encuentra a sí mismo
recorriendo los mares o bajando a cavernas.
No es fácil, es como abrir un menhir con las manos
porque tenemos un alma más dura que la piedra.

Alejandro Jodorowsky, Traduit de l’espagnol (Chili) par Martin Bakero et Emmanuel Lequeux
dire ne suffit pas, no basta decir, Le Veilleur Éditions, 2003.