Zabouré Zane d’Iraj Valipour, femmes postmodernes d’Iran, en 150 poèmes

Zabouré Zane d'Iraj Valipour, femmes postmodernes d'Iran, en 150 poèmes

Zabouré Zane : "psaumes féminins"

La plupart trentenaires et traduites pour la première fois, ces femmes (zane, en persan) se nomment : Mizbân, Zendehdel, Banishafi’, Jodeyri. et les autres ;
Il ne s’agit pas seulement d’une école littéraire.
A leurs yeux, l’islam radical est essentiellement moderne, et elles veulent le dépasser.

Anthropologue qui a fait de la poésie son terrain, Iraj Valipour nous propose une enquête au coeur de ce mouvement.
Il la mène avec brio et empathie, érudition et fantaisie, se faisant à son tour auteur postmoderne, et inventant pour l’occasion, entre essai et roman, un genre qui pourrait s’appeler " romanthologie ".

Paru le 1er mars 2014

Éditeur : Atelier de l’agneau

Genre de la parution : Anthologie

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.