Zone inondable de François Heusbourg

Zone inondable de François Heusbourg

texte de François Heusbourg
peintures de Jean-Michel Marchetti

Le poète aborde ici les inondations terribles qui ont eu lieu en octobre 2015 dans le Sud littoral. Habilement, il assoit une sorte de paysage intérieur qui est englobé dans cette catastrophe naturelle. Quelque chose qui déborde parfois, qui tempête, qui nous submerge, et sur laquelle mettre des mots est difficile.
Mots que les médias de masse, eux, n’ont pas de mal à balancer à tout va, comme l’écho vide d’un lieu éclaté, déformé, de l’humain réduit à des chiffres et des images disparates. Dire l’impossible communication de ce paysage intérieur qui est expérience individuelle fondue dans le global, dans un tout qui nous dépasse. Et la vie qui continue, qui avance, alors que les choses sont déplacées en dedans de soi.

Paru le 1er mars 2017

Éditeur : Aencrages&Co

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.