Zone inondable de François Heusbourg

Zone inondable de François Heusbourg

texte de François Heusbourg
peintures de Jean-Michel Marchetti

Le poète aborde ici les inondations terribles qui ont eu lieu en octobre 2015 dans le Sud littoral. Habilement, il assoit une sorte de paysage intérieur qui est englobé dans cette catastrophe naturelle. Quelque chose qui déborde parfois, qui tempête, qui nous submerge, et sur laquelle mettre des mots est difficile.
Mots que les médias de masse, eux, n’ont pas de mal à balancer à tout va, comme l’écho vide d’un lieu éclaté, déformé, de l’humain réduit à des chiffres et des images disparates. Dire l’impossible communication de ce paysage intérieur qui est expérience individuelle fondue dans le global, dans un tout qui nous dépasse. Et la vie qui continue, qui avance, alors que les choses sont déplacées en dedans de soi.

Paru le 1er mars 2017

Éditeur : Aencrages&Co

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997