anthologie de la poésie russe pour enfants

anthologie de la poésie russe pour enfants

Il y a sans doute peu de pays au monde où la poésie spécialement écrite pour les enfants soit aussi populaire qu’en Russie, au point de s’être constituée en genre tout à fait à part depuis le début des années vingt de notre siècle. Si elle a pu servir parfois de refuge à des poètes qui, tels Kharms, Sapguir ou Grigoriev, n’avaient pas la possibilité, sous le régime soviétique, de publier leurs œuvres « pour adultes », cette poésie reflétait cependant les réalités du pays et de l’époque, singulièrement articulées par le jeu obsédant du son et du sens, du rythme, du mètre, de la rime : « Ne crains pas les contes de fées. / Crains plutôt le mensonge.! Un conte ne peut pas tromper : / En plein dans le vrai il nous plonge ».
Ce volume réunit dix des poètes les plus représentatifs (Sacha Tchiorny, Korneï Tchoukovski, Samuel Marchak, Daniil Kharms, Boris Zakhoder, Valentin Bérestov, Guenrikh Sapguir, Roman Sef, Younna Morits, Oleg Grigoriev), des poèmes que des millions d’enfants russes, aujourd’hui encore, connaissent par cœur.

Paru le 1er janvier 2005

Éditeur : Circé

Genre de la parution : Anthologie

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.