éditions de la pointe Sarène

Contact

Chez P. Joquel
5 traverse de l’Orée du Bois

06370

Mouans Sartoux

Cairns 20

1er janvier 2017

Cairns 20

Comme chaque année le numéro de janvier est consacré à la thématique du Printemps des Poètes de mars.
Cette année :
19e Printemps des Poètes
AFRIQUE(S)
Du 4 au 19 mars 2017

Cairn n°15

1er septembre 2015

Cairn n°15

Les 2 versants nature/culture sont évoqués poétiquement par Jacqueline Held : « Arbre sage, arbre docile,/Peigné, brossé, toiletté…/Arbre sauvage, arbre fou,/Escaladant/La lune et les étoiles ». Chacun son rapport à l’arbre. Dan Bouchery apprend à dessiner avec un peuplier pour modèle puis relâche dans la nature une pousse de marronnier qui poussait dans sa cuisine. Catherine Leblanc esquisse le cyprès, « silhouette de Giacometti ». Fabrice Marzuolo évoque « Les arbres dans la ville » comme dit la chanson (…)

<i>Cairns 12 - Les voix du poème</i>

1er février 2013

Cairns 12 - Les voix du poème

ce numéro 12 de la revue Cairns est en lien avec le thème du 15e Printemps des Poètes "Les voix du poème"
Avec la participation de
Patrick Joquel
Guillaume Decourt
Bruno Jalabert
David Dumortier
Isabelle Servant
Karin Huet
Dany Vinet
Georges Cathalo
Jean-Claude Touzeil
Paul Bergèse
Claude Vercey
Béatrice Bonhomme
Dan Bouchery
Jacqueline Held
Claude Held
Mario Urbanet
Philippe Chartron
Luce Guilbaud
Jacqueline Saint-Jean
Gérard Pons
Alexis Denuy
Colette Andriot
Christophe (…)

Christ aux pieds nus

1er mars 2012

Christ aux pieds nus

Cette réalisation de Dan Bouchery nous donne à voir l’exclusion, la misère, l’universelle errance, démesurée, envahissante, démultipliée par la crise actuelle. Interminable pèlerinage humain. Autour de nous. En nous.

Cairns n°10

1er février 2012

Cairns n°10

au pied de l’arbre les souvenirs et les regrets
et l’odeur de caramel quand meurent les feuilles
c’est l’arbre qui voit et guide
dans ses branches un enfant
et des sourires de chat
l’enfant donne ses yeux
aux oiseaux qui s’absentent
non ! les nuages ne bougent pas
c’est la terre
j’ai choisi l’arbre et l’enfant parmi les autres
il est tombé dans mes bras avec mes sourires
et les chats revenus
sourire de l’arbre (…)

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.