éditions louise bottu

Contact

40250

Mugron

Avers

1er juin 2017

Avers

Depuis un petit quart de siècle, tantôt l’auteur se donne la liberté d’écrire sous contraintes, tantôt il se contraint à écrire sans, soit pour refaire toujours le même livre, soit pour ne jamais en faire deux pareils.
Dans ce volume-ci il relance les dés en n’ayant changé ni d’aire ni de gobelet, ni de main ni de coup de poignet, mais le résultat est différent. Le même ordre cache ou révèle un autre (…)

Rhapsodie curieuse

1er janvier 2017

Rhapsodie curieuse

"Si nous voyions à l’oeil nu nos mots nous fuir, nous verrions nos hontes, nos remords et nos deuils se mêler dans l’air à ceux des autres ; nous verrions se déverser notre soif et tout le jaillissement de notre privation, de notre maladresse, de notre vulnérabilité natives. Cela s’appelle parler."

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.