editions louise bottu

Contact

40250

Mugron

quélen = enqulé

30 mai 2022

quélen = enqulé

Quatre textes saisissants, un style éblouissant pour dire le père, le corps, la parole, le silence, la violence.

Avers

1er juin 2017

Avers

Depuis un petit quart de siècle, tantôt l’auteur se donne la liberté d’écrire sous contraintes, tantôt il se contraint à écrire sans, soit pour refaire toujours le même livre, soit pour ne jamais en faire deux pareils.
Dans ce volume-ci il relance les dés en n’ayant changé ni d’aire ni de gobelet, ni de main ni de coup de poignet, mais le résultat est différent. Le même ordre cache ou révèle un autre (…)

Rhapsodie curieuse

1er janvier 2017

Rhapsodie curieuse

"Si nous voyions à l’oeil nu nos mots nous fuir, nous verrions nos hontes, nos remords et nos deuils se mêler dans l’air à ceux des autres ; nous verrions se déverser notre soif et tout le jaillissement de notre privation, de notre maladresse, de notre vulnérabilité natives. Cela s’appelle parler."

Poème
de l’instant

L’Impossible

La poésie révèle un pouvoir de l’inconnu. Mais l’inconnu n’est qu’un vide insignifiant, s’il n’est pas l’objet d’un désir. La poésie est moyen terme, elle dérobe le connu dans l’inconnu : elle est l’inconnu paré des couleurs aveuglantes et de l’apparence d’un soleil.

Ébloui de mille figures où se composent l’ennui, l’impatience et l’amour. Maintenant mon désir n’a qu’un objet : l’au-delà de ces mille figures de la nuit.

Georges Bataille, L’Impossible, Éditions de Minuit, 1962.