& ferrailleurs

Auteur : Cédric Demangeot

<i>& ferrailleurs</i>

& ferrailleurs rassemble des textes aux formes variées, écrits entre 2002 et 2006, et dans lesquels l’auteur rend systématiquement compte d’expériences de lecture sur le mode du dialogue, de la réponse, de l’hommage ou de la prolongation. L’hypothèse thématique qui semble tenir le livre dans sa totalité, serait que le vers « sait » lire, qu’il est lecteur et tout chargé d’échos, que lire le fait être. Et qu’il y a toujours une « actualité » sensible de l’intempestif. C’est un ensemble moins violent, moins ténébreux que les précédents ouvrages de Cédric Demangeot, plus méditatif et silencieux dans l’usage positif qu’il institue de la confrontation productrice et dans l’oubli, dans l’estompe de l’affrontement aveugle. L’amitié comme conflit. C’est un livre qui, de la sorte, dresse aussi le bilan d’un itinéraire, se retourne et borne les territoires arpentés, dessine une constellation intime à partir de laquelle se pense, au présent, le travail singulier de l’auteur, ses mouvements, ses éloignements, ses retours.

Paru le 1er janvier 2009

Éditeur : Grèges

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.