& ferrailleurs

Auteur : Cédric Demangeot

<i>& ferrailleurs</i>

& ferrailleurs rassemble des textes aux formes variées, écrits entre 2002 et 2006, et dans lesquels l’auteur rend systématiquement compte d’expériences de lecture sur le mode du dialogue, de la réponse, de l’hommage ou de la prolongation. L’hypothèse thématique qui semble tenir le livre dans sa totalité, serait que le vers « sait » lire, qu’il est lecteur et tout chargé d’échos, que lire le fait être. Et qu’il y a toujours une « actualité » sensible de l’intempestif. C’est un ensemble moins violent, moins ténébreux que les précédents ouvrages de Cédric Demangeot, plus méditatif et silencieux dans l’usage positif qu’il institue de la confrontation productrice et dans l’oubli, dans l’estompe de l’affrontement aveugle. L’amitié comme conflit. C’est un livre qui, de la sorte, dresse aussi le bilan d’un itinéraire, se retourne et borne les territoires arpentés, dessine une constellation intime à partir de laquelle se pense, au présent, le travail singulier de l’auteur, ses mouvements, ses éloignements, ses retours.

Paru le 1er janvier 2009

Éditeur : Grèges

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Matthieu Messagier

post-verbum aux demains sans tutelles

la plupart des manèges et la nuit a tardé
dessus les restes hasards de sueurs nouvelles nées
et dès que les rôles emportent les légendes
là où les sons obtiennent le fard à déprendre
sur les voiles de larmes encore rugueuses
que le parage a abandonné derrière lui
des papillons de nuit aux teintes obscurantes
pour ce que leur vie arrête en ce royaume
soudain allument de biais sans que l’os y consente
les us inespérés de mondes en dense et séculiers
et les dés à découdre du moins résolvent les passés
et au chas des jeux de pôles se faufilent d’autres étés
si l’écho des odes après-voir offre la merveille
même surgie d’ailleurs où l’âme se porte sans appareil

inédit pour le Printemps des Poètes