& ferrailleurs

Auteur : Cédric Demangeot

<i>& ferrailleurs</i>

& ferrailleurs rassemble des textes aux formes variées, écrits entre 2002 et 2006, et dans lesquels l’auteur rend systématiquement compte d’expériences de lecture sur le mode du dialogue, de la réponse, de l’hommage ou de la prolongation. L’hypothèse thématique qui semble tenir le livre dans sa totalité, serait que le vers « sait » lire, qu’il est lecteur et tout chargé d’échos, que lire le fait être. Et qu’il y a toujours une « actualité » sensible de l’intempestif. C’est un ensemble moins violent, moins ténébreux que les précédents ouvrages de Cédric Demangeot, plus méditatif et silencieux dans l’usage positif qu’il institue de la confrontation productrice et dans l’oubli, dans l’estompe de l’affrontement aveugle. L’amitié comme conflit. C’est un livre qui, de la sorte, dresse aussi le bilan d’un itinéraire, se retourne et borne les territoires arpentés, dessine une constellation intime à partir de laquelle se pense, au présent, le travail singulier de l’auteur, ses mouvements, ses éloignements, ses retours.

Paru le 1er janvier 2009

Éditeur : Grèges

Genre de la parution : Livre d’artiste

Poème
de l’instant

Autoportrait d’un autre

IL S’ÉTAIT TRESSÉ un masque de fougères qui, le matin même, était encore vert. À présent il était devenu sec et cassant, pauvre armure désormais incapable de le cacher. Les oiseaux plongeaient comme des poignards dans la succion des vagues. Il se rappelait l’accélération de la chute, l’écriture de l’eau autour de son corps. Ainsi était-il resté des heures étendu. Était-il vrai que l’île se fût formée de la sorte, il ne pouvait le dire. Il se rappelait seulement la lenteur après la chute, l’acquittement de la violence qui l’avait libéré, l’étreinte de la mer.

Cees Nooteboom, Autoportrait d’un autre, Traduit du néerlandais par Philippe Noble, Actes Sud, 1994.