infini, silence, lumière

d’Alain Raguet

infini, silence, lumière

Photographies d’Elena Peinado.

De l’ordre des grandes pages de poésie a-temporelle "infini silence lumière" s’apparente à ce qui serait pour le poète du Grand Jeu, René Daumal, une « métaphysique expérimentale ».
Une expérience poétique à vivre incandescent, debout, les pieds enracinés dans son humus originel, les yeux tournés vers l’immensité intérieure.

Paru le 1er mars 2019

Éditeur : Voix d’encre

Poème
de l’instant

Le Poids vivant de la parole

On peut écrire, et l’on écrit ;
On peut se taire, et l’on se tait.
Mais pour savoir que le silence
Est la grande et unique clef,
Il faut percer tous les symboles,
Dévorer les images,
Écouter pour ne pas entendre,
Subir jusqu’à la mort
Comme un écrasement
Le poids vivant de la parole.

Armel Guerne, 1911-1980, Le Poids vivant de la parole, Éditions Solaire, 1983.