l’Haïkaï du gendarme

Jean-Pierre Siméon

L’Haïkaï du gendarme

Ah y caille
Oh mais qu’y caille
Ah mais qu’y caille donc
Dit l’gars qui en képi s’caille

Méprise

Quand il eut longuement caressé ses cuisses, il s’aperçut qu’elle était cul-de-jatte.

Mécompte

Un
Nain
D’Eu
Troua
Quatre
Œufs
Un œuf
Dit
Si
Cette huître sent
On z’en va !

(inédits)

Poème
de l’instant

« Fabulation »

« Cela » : cet inconnu sis au plus intime de soi comme une abeille lovée dans l’ombre pourpre des pétales d’une rose tout en plis et replis pour s’y nourrir de son odeur, de ses sucs, de sa chair, de sa tiédeur. De ses secrets.

Sylvie Germain, « Fabulation », Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.