l’étendu passionnelle

Benjamin Torterat

l'étendu passionnelle

Aux corps qui s’éprennent le vers répond par son rythme et par ses suspens. Mais s’ils s’épousent et se séparent, c’est bien d’une autre quête et d’un autre déchirement dont le poème, dans son architecture même, essaie de rendre compte. Sous l’âpre d’une écriture tendue, des doutes surgissent, d’autres élans. Comme le poème sur la page, les corps se révèlent peu à peu taillés dans l’immatériel. Et c’est là, au cœur de cette rencontre où l’on prend conscience de notre solitude que le poème, lui, trouve sa vérité.

Paru le 14 décembre 2022

Éditeur : La Crypte

Poème
de l’instant

Juneau

Si j’avais été là
À regarder le glacier
Et à me demander pourquoi il recule
Au lieu d’avancer,
Je serais sûrement allé
Au petit café sur le quai
J’aurais déjeuné de flétan frais.
Je me serais trouvé
Là où je devais être,
Dans ma tête, à pencher en eau profonde.

N. Scott Momaday, « Juneau », apulée, Éditions Zulma, 2021.